Home Histoire

PostHeaderIcon Histoire

La fondation de ce monastère se situe entre 1081 et 1101, suite à la donation de l'église de Ronsenac par l'évêque de Périgueux à Hugues, abbé de Cluny. Situé à quelques centaines de mètres hors du diocèse d'Angoulême, il sera l'un des seuls prieurés clunisiens en Périgord.
A partir du XIIIe siècle, nous pouvons suivre de manière plus précise les évènements de la vie du prieuré. En 1343, alors que la guerre de cent ans ne fait que commencer, les envoyés de Cluny sont obligés de s'arrêter à Angoulême et ne peuvent se rendre à Ronsenac, région particulièrement tourmentée. Malgré tout, le doyenné de Ronsenac arrive à surmonter les graves difficultés de la guerre de cent ans. En 1684, le prieuré est donné pour partie aux bénédictins anglais chassés de leur pays. Ils se le partageront longtemps avec les moines clunisiens. Dans le même temps on apprend la ruine du choeur de l'église, certainement liée aux troubles du XVIème siècle. A la révolution, les moines sont chassés et le Doyenné passe dans les biens nationaux. A cette occasion, on constate le délabrement des bâtiments. On peut penser que le véritable coup d'arrêt à la prospérité avait été donné par les guerres de religions.
Suite à un changement de propriétaire, ce prieuré sort progressivement de l'oubli. Depuis, les bâtiments conventuels sont inscrits à l'inventaire supplémentaire et les peintures murales découvertes dans l'ancien réfectoire sont classées au titre des Monuments historiques. L'état de conservation de ce prieuré en fait un lieu privilégié où de nombreuses recherches restent encore à mener.

 
Qui est là ?
Nous avons 39 invités en ligne